En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services.
En savoir plus

Actualités du lycée

La section mode du LP Le Grand Arc participe au mouvement de solidarité pour lutter contre le covid-19

Par SONIA ZIANI, publié le mardi 14 avril 2020 15:57 - Mis à jour le mardi 14 avril 2020 16:04
Masque dream team4.jpg

Conscientes du déficit national de protections contre le virus pour les personnes actives pendant cette pandémie, la section Métiers de la Mode et du Vêtement du lycée a proposé bénévolement son aide à l’hôpital d’Albertville en confectionnant des masques barrières en tissu pour équiper tout le personnel administratif. Après concertation des employés de l’hôpital, ces derniers sollicitent l’équipe de professionnelles en demandant 500 pièces le 3 avril dernier.

Le lycée le Grand Arc a répondu très favorablement à cet appel en laissant les enseignantes (en respectant les mesures d’hygiène prises pour lutter contre le virus), se servir des matières et fournitures du stock de l’établissement. Michèle Thabuis, Karine Ballesteros et Sonia Ziani se sont alors réparties cette tâche et ont également effectué des recherches textiles et techniques dans le but de fournir un modèle répondant aux tests d’AFNOR.

 

 

 

Par ailleurs, afin de répondre rapidement à cette demande, toute une organisation a été mise en œuvre par Sonia Ziani en lançant tout d’abord un appel à l’aide sur Facebook, qui a été partagé plus de 200 fois par les locaux sur le réseau social. Pas moins d’une vingtaine de personnes ont alors répondu présentes en donnant des matières et fournitures (Laurent Tissus, La Fabrique d’Angèle ainsi que des particuliers) et en aidant à la confection des masques. La pharmacie République a même offert son aide en se proposant relais colis pour y déposer les masques et le gérant du magasin Terre de Running Albertville a offert une bouteille de bière artisanale à tous les bénévoles.

Grâce à cette chaîne de solidarité, les 500 masques ont pu être livrés le 11 avril à l’hôpital.

Les enseignantes continuent leur production pour anticiper les prochaines demandes.

De plus, des élèves de la filière se montrent également solidaires en produisant des masques. C’est le cas de Perrine Mercier, élève de première, qui en a déjà réalisé une vingtaine pour sa commune d’habitation Cléry.